Suehiro Maruo adapte Rampo Edogawa

suehiroSuehiro Maruo a fait l’annonce directement son site officiel. A partir du mois de juin, le mangaka va démarrer un nouveau titre dans le magazine Monthly Comic Beam de l’éditeur Enterbrain. Il s’agit de l’adaptation manga d’une histoire courte publiée en 1929 par le romancier Rampo Edogawa intitulé Imomushi.

Né le 21 octobre 1894, Rampo Edogawa est le nom de plume de Taro Hirai. Ecrivain et critique japonais, il grandit dans la région de Nagoya avant d’entamer des études d’économie dans l’université de Waseda. Après avoir obtenu son diplôme en 1916, il occupe divers petits boulots. En 1923, il publie Nisen Doka, son premier texte, sous le nom de Rampo Edogawa dans le magazine Shin Seinen. Ce pseudonyme provient du nom de l’auteur américain Edgar Allan Poe qui fait partie des auteurs américains que Taro Hirai admire. Il commence alors une carrière d’écrivain et devient un des fondateurs du genre policier d’investigation. Pour ses soixante ans, il crée même le Prix Edogawa qui récompense des romans policiers avant de mourir quelques années plus tard le 28 juillet 1965. Concernant l’histoire courte Imomushi, elle est publiée en juin 1995 en France sous le titre La Chenille par l’éditeur Philippe Picquier dans un recueil intitulé La Chambre Rouge.

Suehiro Maruo est lui né le 28 juillet 1956. Il soumet son premier manga à 17 ans au magazine Weekly Shônen Jump mais il est rejeté par l’équipe éditoriale. Il éclate alors au grand jour à 24 ans avec Ribon no Kishi et publie sa première anthologie, Barairokaibutsu, deux années plus tard. Considéré aujourd’hui comme un artiste, il réalise également des illustrations pour divers supports (affiche de concert, magazine…) mais aussi des lithographies qui se peuvent se vendre très chères.

Ces deux artistes ont pour point commun de s’inscrire dans le mouvement artistique de l’ero-guro. Rampo Edogawa est considéré comme le père de cette mouvance où est combiné à la fois érotisme et éléments macabres. Une galerie consultable avec des oeuvres de Suehiro Maruo permet d’avoir un aperçu de ce genre de création très peu distribué en France.

Source : ANN

Informations complémentaires : Wikipedia

Publicités

~ par Beck sur mai 16, 2009.

Une Réponse to “Suehiro Maruo adapte Rampo Edogawa”

  1. Galerie assez impressionnante et plutôt réussie je trouve !
    Ca n’a pas l’air tout jeune mais le trait du dessinateur est vraiment intéressant. Je vais essayer de mettre la main sur une oeuvre complète de ce Suehiro Maruo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :